Être gay au Sri Lanka


Mes bonnes expériences au Sri Lanka, récit de mon ami Georges R.

Le Sri Lanka est pour moi le pays ou il ne faut pas parler trop fort de ce que vous voulez en termes de vie gay. Vous pouvez juste aller sur la rue ou être dans l’autobus ici ou là, le peuple vous regardera car vous êtes blanc ( » sudda ») et vous semblerez beau à leurs yeux, même si vous n’êtes pas considéré beau dans votre pays d’origine.
Les Sri Lankais sont très curieux de nature et souhaitent avoir une causerie avec vous, peut-être parce qu’ils veulent pratiquer l’anglais ou peut-être qu’ils aiment juste la manière dont vous les regardez. Les plus courageux vous approcheront et commenceront le petit entretien. Alors vous aller penser qu’ils veulent avoir quelque chose de plus que juste un entretien. Vous ne pouvez pas dire immédiatement si vous voulez avoir le sexe, mais s’ils deviennent justes amical, ayez une tasse de café ou de thé (ils ne la boivent pratiquement jamais) et alors là vous pouvez leur demander s’ils veulent avoir un rapport sexuel d’une manière polie.
Dans la plupart des cas vous ne savez jamais si ce garçon en particulier aime vraiment le même genre. Peut-être veut t’il faire le sexe avec vous parce qu’il vous aime juste car vous êtes blanc et qu’il ne ferait jamais la même chose avec un Sri Lankais. Le Sri Lanka est pays bouddhiste. Quand vous êtes là vous pouvez estimer que vous vivez votre propre vie, car tant d’êtres sont autour de vous. Les araignées, mouches, moustiques, chiens, singes. L’environnement est ainsi présenté et vous donne le sentiment que vous pouvez vraiment choisir ce que vous voulez faire sans demander à quiconque.
Par conséquent si vous rencontrez un individu qui est Sri Lankais il peut vouloir ou ne pas vouloir avoir des rapports sexuels avec toi, mais pas parce qu’il est gay, juste parce qu’il veut avoir une expérience. Je ne parle pas des garçons de plage (beach boys) que vous pouvez rencontrer dans Negombo ou Hikkaduwa, ce sont des prostitués. Une fois j’ai rencontré un beau garçon dans la jungle. Il m’a invité à sa petite maison, basique et très pauvre. Sa mère a préparé le thé et a mis des fleurs autour de la maison. Elle n’a pas fait autre chose. Le garçon était vraiment pauvre, sa famille était très pauvre. Nous avons fait l’amour plusieurs fois. Je ne lui ai rien donné pour ça, mais quand je lui ai dit je j’allais partir, il m’a donné 3 sarongs (robe de Sri Lankais) de la meilleure qualité et sûrement très cher. Comment pouvez-vous expliquer ceci ?
Un autre exemple. J’ai rencontré un garçon à une partie sur la plage un « jungle-boy », mignon, doux. Je l’ai amené à mon appartement et nous avons eu du plaisir toute la nuit, longtemps. J’étais ivre. Quand je me suis réveillé le matin, j’ai regardé ma pochette sur la table. Je me suis précipité pour vérifier le contenu. Rien n’était absent, pas même une seule roupie. Le garçon n’était plus dans la chambre mais il est venu vers midi. Il m’a demandé si je pouvais lui donner 100 roupies (un dollar d’USA) pour des claquettes (chaussures), car il était pieds nus. Comment pouvez-vous expliquer cela ? Il aurait pu facilement prendre ma pochette quand je dormais mais il ne l’a pas fait, c’était juste un jeune garçon de la jungle, non instruit qui ne parlait pas anglais du tout. Il a juste apprécié le temps passé avec moi et n’a rien pris dans la pochette, appareil photo, vêtements, chaussures.
Seulement il était mignon, jeune, énergique. Nous avons passé une belle nuit ensemble et nous avons été stupéfiés par l’un l’autre, la plupart du temps par le plaisir sexuel que nous avions éprouvé. Le matin j’ai marché jusqu’à l’arrêt d’autobus. Il était honteux de me demander de l’argent, car il n’en avait pas pour prendre le bus pour à retourner à sa maison assez éloignée. Il a répété beaucoup de fois qu’il n’est pas comme ça, que je ne devrais pas le prendre mal etc. C’était juste la situation du moment. Avez-vous jamais fait la même chose ? Il n’a eu aucun argent, seulement pour payer son autobus. Que faire dans ces moments-là ? Lui dire de traiter son problème et de disparaître ? Naturellement pas. Ainsi je lui ai donné 500 roupies. (4 €)Il m’a appelé de nombreuses fois au téléphone pour se revoir (mais moi je ne pouvais pas).

Au sujet des garçons du SL, il y avait quelques mecs qui voulaient juste baiser ou sucer, car ils n’étaient pas vraiment sûrs ce qu’ils ont voulaient vraiment ou c’était juste une première expérience. Certains d’entre eux veulent juste l’amusement et sont très ouverts pour n’importe quoi et on pourrait faire avec eux littéralement tout, car ils sont curieux et veulent apprendre. Il y a également aussi beaucoup de garçons gays, certains d’entre eux sont très expérimentés et ce qu’il pratiquent, dépend leurs préférences, certains d’entre eux étaient le fond et certains d’entre eux le dessus. D’autres étaient souples.

Le SL est au final, un endroit pas très différent des autres pays en termes de ce que vous faire au lit avec un garçon, mais sûrement très différent du point de vue comment vous obtenez un garçon au lit.

L’homosexualité devrait-elle être légalisée au Sri Lanka ?

Au Sri Lanka, ce n’est pas en public mais caché, que les hommes ont des rapports sexuels avec des garçons/hommes. Les gars, à l’âge adulte, ne peuvent pas avoir des relations sexuelles avec des filles, il faut être marié, ils ont des relations sexuelles avec leurs potes de sexe ou ils molestent de jeunes garçons sexuellement. Ce ne sont pas tous des homosexuels (Gay – homosexuels), mais ça ne les dérange pas de faire le sexe avec des mecs. Un tel comportement s’appelle Bisexuel (Bisexuel – types/filles qui font aussi bien le sexe avec leurs compagnons de sexe qu’avec le sexe opposé).
Les garçons dans leur adolescence ont une éducation tellement rigide qu’ils ne peuvent pas s’en débarrasser. Ils sont utilisés par de jeunes adultes et des hommes plus âgés pour leurs besoins sexuels. Ils ne savent pas vraiment si c’est mauvais pour eux ou non. Certains la prennent facile et oublient à la longue, mais les autres en souffrent. Quand ils arrivent à un certain âge, ils font la même erreur. Ils molestent un autre adolescent. Ainsi, c’est comme un cycle.
Quand ils se marient, la plupart du temps ils ne penseront même pas à avoir des rapports sexuels avec un autre mec, mais quand leurs épouses vieillissent, celles-ci ne permettent plus à leurs maris de faire l’amour avec elles. Ainsi, là encore, ils se tournent vers des gars pour avoir des rapports sexuels. Mais cette fois ils ne pourront pas obtenir les faveurs d’un adolescent assez mûr. Ainsi, ils vont chercher des garçons très jeunes. Ces vieux moches les molestent ce qui provoque chez ces jeunes garçons, un grave traumatisme mental, brisant ainsi tout leurs rêves d’enfance.
Quelques victimes s’en sortent bien, mais certains garçons restent affectés mentalement. Ils perdent leur amour-propre, craignent de faire face au monde, restent toujours en retrait, ne font aucun progrès scolaire, se disant simplement qu’ils deviendront un groupe de bannis sociaux. À qui la faute? De nos hommes, naturellement.
Il y a le cas de ceux qui ont été molestés par des adultes dans leur enfance/adolescence et qui sont devenus complètement homosexuels. Ils n’ont pas de rapports sexuels avec des femmes, mais uniquement avec les hommes. Certains ont des rapports sexuels avec les deux sexes, mais après un certain âge (vers 40 ans), s’ils sont mariés, ils obtiennent le divorce et rechercheront un mec pour coucher avec. Certains sont bisexuels et font le sexe indifféremment avec des hommes ou des femmes. Certains sont hétérosexuels et n’ont des relations qu’avec le sexe opposé.
Le monde gay est moins respecté par les Sri Lankais. Même, une partie des Sri Lankais n’ont absolument aucune idée à ce sujet. Si vous prenez la Hollande par exemple, ici le pays a libéré la communauté gay. Être un homosexuel est légal en Hollande. Vous pouvez épouser quelqu’un du même sexe, avec presque tous les mêmes avantages qu’ont les couples hétérosexuels. C’est légal dans certains pays, mais pas au Sri Lanka et dans quelques autres pays.

Supposez que vous êtes un gay. Vous êtes forcé d’épouser une fille, car vous n’avez aucun choix, vous l’épousez, un point c’est tout! Vous ne pouvez pas le refuser. Si vous refusez, c’est la honte pour vous et toute votre famille ! « tu ne veux pas te marier, tu n’aimes pas les femme ? tu aimes les hommes, alors ! Honte à toi ! tu es le fils maudit. Marie toi, tu feras ce que tu veux après, du moment que tu as des enfants. » Vous ne pouvez pas en parler à l’extérieur. Vous n’aimerez donc pas faire l’amour avec votre épouse. Elle ne sera pas satisfaite sexuellement par vous parce que vous êtes gay et vous serez frustré. Par la suite, votre mariage finira par un divorce. Il y a des types qui souffrent de cette façon. J’explique juste ce qui se passe autour de moi…
Si quelqu’un est homosexuel avéré, son choix doit être respecté. Ce n’est pas un péché d’être un gay ou une lesbienne, notre communauté ne pense pas cela ni à être nuisante envers ceux qui se sont identifiés comme homosexuels.
Au Sri Lanka, si un type se retrouve avec des caractéristiques de femme, disons « efféminé », il est taquiné, harcelé et les moqueries pleuvent. Combien de fois j’ai entendu des mecs dire à propos d’un autre gars en le pointant du doigt « boy friend, boy friend » ou alors « hey, diguidiguidi boy, do you want try him ? » Personne ne comprend les sentiments des individus en particuliers. S’il n’est pas attiré par les femmes, ce n’est pas sa faute, il est probablement gay. Vous devez le laisser suivre son chemin. Ses droits doivent être respectés. Être gay doit être comme être hétérosexuel.
Les homosexuels ne font pas le sexe avec tout ceux qui ont une bite ou un trou de balle. Ils ont de l’amour, ils sont amoureux, ils ont des choix personnels etc. Je me demande vraiment pourquoi certains Sri Lankais veulent nuirent aux homosexuels? Si des problèmes surgissent, les partis politiques essayent d’en tirer bénéfice. Le pays devrait changer la règle. Le pays se réfère aux moines bouddhistes pour présenter une nouvelle loi sur l’homosexualité comme cela a été fait dernièrement en Inde. Les moines disent, c’est une honte d’avoir une telle loi au Sri Lanka. La partie la plus drôle c’est que les moines disent qu’il est inadéquat d’avoir une telle loi, mais ils continuent à molester de jeunes garçons en cachette. C’est pathétique. Les Sri Lankais devraient changer les choses.

Si l’homosexualité est légalisée au Sri Lanka, le pays peut avoir moins de cas d’abus d’enfant. Des clubs gays, les boîtes de nuit etc. peuvent être ouverts. Les homosexuels peuvent chercher des associés en rendant visite aux clubs. Les enfants auront une certaine idée au sujet de l’homosexualité. Faire l’amour avec une personne du même sexe est considéré comme un crime au Sri Lanka et puni de dix ans de prison, mais la loi n’est pas appliquée. Certains hommes molestent des garçons pour donner un soulagement pour leurs envies de sexe. La légalisation de l’homosexualité pourrait empêcher ce genre d’incidents.
Les pédophiles étrangers viennent au Sri Lanka pour détruire les rêves d’enfance de nos petits princes mignons. Le gouvernement annonce qu’il œuvre pour empêcher les jeunes garçons d’être abusés sexuellement, mais ça se produit toujours en cachette. Il donne une mauvaise image pour tout le Sri Lanka. Que pensent de nous les étrangers de la « vente de garçons au Sri Lanka, leur corps pour l’argent ». Certains de nos fichus hommes vendent nos petits princes pour faire l’argent, c’est pathétique.
Le gouvernement du Sri Lanka devrait légaliser l’homosexualité comme l’a fait celui de l’Inde, il devrait prendre des arrangements pour enseigner l’éducation sexuelle comprenant l’homosexualité dans toutes les écoles du pays. Le gouvernement devrait s’assurer avec plus de vigueur, de la sécurité de la jeunesse du pays.

2 commentaires

  1. Happiness said,

    27 avril 2013 à 15 h 28 mi

    Je suis assez étonner mais ravie de lire ce récit. Je vis depuis quelques temps au SL, mais malgré tout les homosexualité sont très timide à mon avis. Ils sont intérésser par les étrangers et nous trouve beau, mais ne font aucun pas vers nous. C’est bien dommage. Le SL est un pays où le regard des autres et très important. Surtout que les filles/garçons ne veulent pas faire honte à leurs parents. Même si je pense fortement, que les filles peuvent être facile à avoir (je suis une fille). Je crois bien que c’est seulement le physique qu’elles leurs intérésse. Je sais de quoi je parle… Bref, merci pour nous avoir partagé ça

  2. 25 novembre 2016 à 19 h 01 mi

    Un très beau pays mais dommage qu’il y a trop de traditions culturelles et ils n’osent pas assumer leur homsexualité. Etre gay est compliqué


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :