La vie au Sri Lanka.


En général ce dont vous avez besoin c’est de quelques chemises et shorts, quelques sandales ou chaussures de marche, une casquette contre le soleil, des produits de beauté, crème et autres produits de protection contre le soleil et bien sur de l’argent (cartes de crédit).

Logement

Il est facile de trouver un endroit pour se loger au Sri Lanka, toutefois pour trouver des endroits gays friendly, vous aurez besoin d’avoir plus de connaissance au sujet du pays. Le Sri Lanka offre toute sorte de logement, des maisons (ou appartement) bon marché aux hôtels 5 étoiles très luxueux. L’échelle de prix est de 4 € par nuit dans une guesthouse bon marché, à 10-20 € la chambre dans un hôtel sans étoile, mais confortable, jusqu’à 100 € et plus dans les hôtels 3-5 étoiles. Certains de ces hôtels, particulièrement en bordure de plage, proposent l’option tout inclus, ce qui signifie que la nourriture et les boissons (aussi alcoolique, mais seulement les boissons locales) sont fournies illimitées durant le séjour.
Si vous voyagez seul et comptez avoir des invités durant la nuit dans votre chambre d’hôtel, il vaut toujours mieux avoir une chambre pour deux personnes pour éviter tous problèmes avec la gestion si vous prenez votre « invité » pendant votre séjour durant la nuit.
Quelques hôtels ne vous laisseront pas prendre des invités locaux durant la nuit, toutefois une discussion amicale avec le réceptionniste résout habituellement le problème surtout avec un ou deux billets.
Le choix de l’endroit pour rester est important si vous voulez apprécier vos vacances au Sri Lanka. Vous pouvez choisir l’hôtel ou bien demander à un chauffeur de tuk-tuk (taxi à trois roues) de trouver un hôtel ou un appartement pour vous, ou encore faire la réservation avant que vous arriviez sur l’île. Si vous avez besoin d’un conseil pour choisir l’hôtel, voyez sur internet, il y a beaucoup d’infos à ce sujet.
Transport

Il y a plusieurs types de transport disponibles au Sri Lanka. Pour les voyageurs à petit budget, la manière la plus facile de voyager dans le pays est d’utiliser les autobus et les trains, c’est ce qui a de meilleur marché pour se déplacer au Sri Lanka, bien que pour quelques étrangers les conditions offertes (surcharge, manque de climatisation) puissent être difficiles à supporter. Si vous commencez votre voyage à partir de Colombo par chemin de fer, vous pouvez vous attendre à ce que le train soit bien chargé au delà de ce que vous êtes habitué à voir dans votre pays, particulièrement pendant les heures de pointe, quand les gens du pays viennent de Colombo vers leurs maisons dans les banlieues. Toutes les places sont alors prises, y compris s’accrocher aux portes ou même se poser sur le toit. Mais ceci ne durera pas tout le long du trajet, après quelques stations, le train se vide peu à peu et vous pouvez trouver un siège confortable en deuxième classe.
Les autobus sont également parfois pleins, mais il y en a plus, certains sont des express et ont la climatisation pour un prix double.
Une manière beaucoup plus confortable de se déplacer au Sri Lanka est dans des voitures et des vans conduits par un chauffeur. Le prix du van en moyenne ne devrait pas excéder 35 € par jour + essence. Il y a également une limite journalière de kilomètres (habituellement 100) après quoi un supplément pour chaque kilomètre est demandé, approximativement 0.02 € par kilomètre. Si vous voulez faire un circuit, pour voir l’île entière, n’oubliez pas que vous payerez les hôtels pour votre conducteur. Habituellement le conducteur peut trouver un hôtel pour 1500 Rs. Par nuit. Quelques hôtels disposent de quartiers gratuits pour les conducteurs, à voir à la réception à l’arrivée.
Puisque le déplacement au Sri Lanka en voiture prend beaucoup de temps, il est recommandé de louer un van, pas une voiture. Dans le van vous pouvez dormir pendant de longs voyages.

Pour ceux qui veulent être libre et sans aide de quiconque, il y a un vaste choix de motos ou scooters à louer. Des motocyclettes peuvent être louées dehors en Colombo, Hikkaduwa Negombo, Kandy et beaucoup d’autres endroits à travers le pays. Veillez à examiner votre motocyclette soigneusement avant la prise en main et soyez d’accord avec le propriétaire sur l’état de votre véhicule. Selon le modèle de votre motocyclette le prix commencerait à partir de 1000 Rs. par jour.
Pour conduire une motocyclette, vous aurez besoin d’avoir le permis conduire. Vous pouvez utiliser le permis du pays de votre origine, toutefois ça peut créer des problèmes avec la police. Mieux vaut utiliser le permis de conduire international que vous pouvez obtenir dans votre pays avant le départ. En outre, le fait que vous êtes touriste ça aide. La limitation de vitesse en ville est habituellement 50 Km/h et en dehors de la ville 60 Km/h. Faites attention aux radars utilisés par la police pour verbaliser les chauffards. Vous pouvez avoir à dépenser quelques centaines de roupies pour payer les PVs, mais la police est indulgente avec les touristes. Portez toujours le casque en conduisant la moto ainsi que votre passager. Si vous montez à moto sans casque, le premier policier sur la rue vous arrêtera pour vous infliger une amende.
Une autre option de transport est une voiture conduite par chauffeur. Il est difficile de conduire une voiture avec la conduite à gauche au Sri Lanka à cause du chaos qu’occasionne le trafic. Faites attention quand vous signalez de tourner à gauche. Habituellement ça déclenche l’essuie-glace dans votre voiture. Si votre séjour est court et que vous n’avez aucune tendance suicidaire, une meilleure chose est de choisir cette option.

Les tuk-tuk, petites motos trois roues, sont employés localement pour le transport. Le tuk-tuk est excellent pour des courtes distances et le prix du circuit habituellement ne fait pas plus de 200 Rs. Et en plus les conducteurs de trois roues sont vraiment mignons! Ils vous offrent habituellement tout ce dont vous pouvez avoir besoin dans la chambre d’hôtel, une fille, un garçon, une certaine substance à fumer ou leurs propres charmes, moyennant finance, ça va de soit. Négociez le prix d’un circuit avant le départ, autrement vous pourriez être étonné de combien ils vous demanderont à la fin du circuit, leur imagination est sans limite !

Nourriture

La nourriture au Sri Lanka a ses partisan, toutefois pour ceux qui n’aiment pas la nourriture épicée, il peut être difficile de digérer les repas locaux, ça vous met le feu à l’entrée et aussi à la sortie! Il est bon de manger la nourriture locale, si vous le pouvez, car les épices sont bonnes pour le système digestif dans ce pays tropical et les chances d’avoir des problèmes avec votre estomac sont très réduites. La seule précaution pour les étrangers est de boire seulement de l’eau bouillie, le meilleur c’est encore de l’eau en bouteille.
Les restaurants locaux servent une nourriture variée. La cuisine européenne peut être trouvée seulement dans les grands restaurants. Le temps de préparation des repas est très long, ainsi il est recommandé de prévoir au moins une heure pour chaque repas si vous cherchez désespérément de la nourriture continentale. La nourriture locale peut être obtenue dans de petites boutiques ou sur le trottoir et pour un prix dérisoire (moins d’un euro pour un repas copieux).

Sécurité

Le Sri Lanka est pays sûr. Le bon sens dans les situations quotidiennes est exigé pour ne pas avoir d’ennui. Dans les chambres d’hôtel il y a des coffres-forts fournis, même dans les guesthouses, ainsi vous déposerez vos objets de valeur dans ces lieux. Si vous sortez, prenez autant argent que vous pensez avoir besoin. Fondamentalement il n’y a aucune restriction liée à la sûreté et vous pouvez explorer le pays sans aucune crainte à être volé, mais ne tentez pas le diable non plus, ayez du bon sens, c’est tout.
Vous pouvez repérer les points de contrôle militaires juste après votre arrivée, près de l’aéroport et aussi sur les routes intérieures. Ceci n’a rien à voir avec les touristes qui ne sont pas arrêtés ou ne sont pas harcelés de quelque façon que ce soit.

Garçons de plage

Les beach boys sont des garçons ou des hommes vivant près de la plage : pêcheurs, conducteurs, personnes sans emploi, qui tirent leur revenu du touriste sur la plage. Les beach boys essayent toujours de vous vendre de petits articles composés de coquillages, des batiks, des bijoux locaux etc. Ils sont très amicaux avec les étrangers et font tout ce qu’ils peuvent pour gagner le plus d’argent possible sur votre dos. Certains des garçons de plage feindraient d’être gay et peuvent vous proposer de faire tout ce vous leur demander pour obtenir l’argent. Souvent ils parlent de la mère à l’hôpital ou du frère injustement arrêté pour obtenir l’argent de toi. L’histoire peut être vraie, mais habituellement c’est compensé par la sympathie de votre nouvel ami, bien sur faite attention à ne pas à être pris pour un pigeon. Cependant les garçons de plage peuvent également être amusant et tout à fait utile, mais faites très attention quand même.

Le sarong

Le sarong est la tenue traditionnelle des hommes au Sri Lanka, elle remplace le pantalon parce qu’au-dessus de la taille ils ne portent rien la plus part du temps ou alors juste un T-shirt.
Le sarong est un simple morceau de coton bien coloré cousu comme un tube, vous sautez à cloche-pied dedans et vous l’attachez alors autour de votre taille d’une manière spéciale. Si vous le mettez mal, ne vous inquiétez pas, les gens du pays vous apprendront à le mettre. Belle occasion pour un contact corporel tout en prenant une telle leçon! Je connais un type qui après avoir resté six mois au Sri Lanka feint toujours de ne pas savoir attacher correctement le sarong, parce qu’il aime demander de l’aide pour le mettre à chaque type avec qui il rêve de coucher! Naturellement, moins vous aurez de ventre, plus leur regard sur vous sera meilleur. Sous le sarong vous pouvez n’avoir qu’un boxeur ou un caleçon, ou rien, comme bon nombre d’entre nous.
Les gens du pays admirent les étrangers qui sont assez courageux pour porter leur tenue nationale et quelle bonne idée pour commencer une conversation. Le sarong est très pratique aussi, particulièrement en soirée quand les moustiques mordent, vos jambes sont entièrement couverte. En plus vous pouvez acheter une grande variété de sarongs, du plus simple pour 2 ou 3 dollars au plus élégant, avec de jolies couleurs et une belle conception, mais le prix aussi, dans n’importe quel endroit de votre choix. En outre quand vous allez au temple, vos genoux doivent être couverts, donc pourquoi pas par le sarong?
Ainsi quand vous êtes au Sri Lanka, mettez un sarong et voyez combien c’est utile. Je suis sûr que vous aurez un faible pour lui et pas seulement pour celui que vous porterez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :